relaxez-vous

relaxez-vous

La sophrologie et l'accouchement

ventre femme enceinte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La sophrologie a un champ d'application très vaste pouvant aller de la préparation à l'accouchement à l'accompagnement en fin de vie. Je vais vous donner plusieurs exemples pour lesquels la sophrologie a déjà fait ses preuves:

 

1) La préparation à l'accouchement.

Pour ce cas précis la sophrologie est tout à fait efficace. En plus des techniques de détente, de relaxation et de respiration, on peut également faire un travail sur la conscience du corps, ce corps qui change tout au long des 9 mois de grossesse. Grâce à des exercices de visualisation positive on peut appréhender l'accouchement plus sereinement, ce moment  si privilégié dans une vie de femme!

Ce qui fut mon cas pour ma seconde grossesse. J'ai vraiment pu vérifier les bienfaits de la sophrologie et faire une comparaison entre mon premier accouchement pour lequel j'avais juste pris des cours avec une sage femme(cours classiques) et mon second accouchement avec une prise en charge sophrologique: la différence fût HALLUCINANTE!!!

 

femme enceinte dans le soleil couchant

 

Pour mon premier accouchement, tout fût compliqué: les contractions étaient insupportables, non gérées, je luttais contre la douleur là suppliant de partir, j'ai même été jusqu'à dire à mon mari: " Bon là ça suffit, j'arrête tout!" il me répondit ironiquement : " Mais qu'est ce que tu veux arrêter?", le pauvre! il ne savais pas quoi faire pour me soulager, il m'aider à faire des exercices d'étirement , il m'accompagna pour marcher dans le hall de la maternité mais rien n'y faisait! Je fuyais la douleur, le pré-travail dura plus de 28 heures, l'accouchement en lui même fut laborieux si bien qu'à la fin ma tension était descendue à 8, ma bouche était violette et je tremblait de tous mes membres, je n'était vraiment pas au mieux, sans parler du premier contact avec mon bébé qui n'en fut pas un puisque j'étais presque inconsciente. Il ne me reste pas de bons souvenirs de ce moment malheureusement.

 

Pour mon second accouchement, ce fut beaucoup plus simple grâce à la sophrologie et je ne vous dis pas ça parce que je suis sophrologue mais les faits sont là! En effet grâce à des exercices tout simples de respiration, de détente musculaire et de visualisation positive, les douleurs furent supportables, je pouvais les gérer toute seule, j'étais dans ma bulle avec mon bébé, je lui parlais d'ailleurs lui demandant de m'aider un peu. Contrairement au premier accouchement, le pré-travail ne dura qu'une dizaine d'heures et l'accouchement en lui même fût royal, sans péridural de plus, la relation avec mon bébé fût immédiate, nous avions oeuvré ensemble afin qu'il puisse voir le jour.  La notion d'acceptation de la douleur est également très importante puisqu'on sait bien que toute lutte impose des tensions, des contractures musculaires, des crispations avec une dépense d'énergie démesurée. Mais je vous en dirais un peu plus prochainement puisque je suis actuellement en cours d'élaboration d'un nouveau produit sur ce sujet.

 

La sophrologie a été un allier de taille dans mon cas, alors pourquoi pas dans le votre? 



01/02/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres